• EMILE PARISIEN - ROBERTO NEGRO - QUATUOR BELA

EMILE PARISIEN - ROBERTO NEGRO - QUATUOR BELA


Image de couverture EMILE PARISIEN - ROBERTO NEGRO - QUATUOR BELA

Hommage à Ligeti



Multi-supports
Prix :

Choisissez votre mode d'accès :

D’abord, un duo. Depuis 2015, Roberto Negro et Émile Parisien jouent en toute liberté “Les Métanuits”. Au sein de cette adaptation pour piano et saxophone du premier quatuor à cordes Métamorphoses Nocturnes de György Ligeti, ils insèrent des gestes improvisés. « Les croisements entre musique classique et jazz me sont tout particulièrement chers. Les frontières entre ces genres n’ont plus lieu d’être. », défend le pianiste Roberto Negro. D’où l’invitation qu’il lance au Quatuor Béla, avec lequel il travaille pour la première fois ici. Dans une sorte d’effet miroir, le quatuor à cordes interprétera, lui aussi, le premier quatuor des Métamorphoses Nocturnes. Ligeti le composa au milieu des années 1950 en rendant discrètement hommage à son aîné Béla Bartók dont on reconnaît le climat crépusculaire et l’écriture en variation. Une troisième partie réunit les six musiciens autour d’une pièce de Roberto Negro spécialement pour cet hommage rendu à Ligeti. Le pianiste écrit donc ici pour le célèbre quatuor auquel s’ajoutent Emile Parisien, au saxophone, et lui-même, au piano. Sa composition puise librement au sein des techniques propres à Ligeti. Lequel s’inspire autant de mécaniques diaboliques, de phénomènes musico-climatiques, d’avant-gardisme aussi bien que de folklore.


  • EMILE PARISIEN - ROBERTO NEGRO - QUATUOR BELA

    EMILE PARISIEN - ROBERTO NEGRO - QUATUOR BELA

    1h37

    Langue : Français

D’abord, un duo. Depuis 2015, Roberto Negro et Émile Parisien jouent en toute liberté “Les Métanuits”. Au sein de cette adaptation pour piano et saxophone du premier quatuor à cordes Métamorphoses Nocturnes de György Ligeti, ils insèrent des gestes improvisés. « Les croisements entre musique classique et jazz me sont tout particulièrement chers. Les frontières entre ces genres n’ont plus lieu d’être. », défend le pianiste Roberto Negro. D’où l’invitation qu’il lance au Quatuor Béla, avec lequel il travaille pour la première fois ici. Dans une sorte d’effet miroir, le quatuor à cordes interprétera, lui aussi, le premier quatuor des Métamorphoses Nocturnes. Ligeti le composa au milieu des années 1950 en rendant discrètement hommage à son aîné Béla Bartók dont on reconnaît le climat crépusculaire et l’écriture en variation. Une troisième partie réunit les six musiciens autour d’une pièce de Roberto Negro spécialement pour cet hommage rendu à Ligeti. Le pianiste écrit donc ici pour le célèbre quatuor auquel s’ajoutent Emile Parisien, au saxophone, et lui-même, au piano. Sa composition puise librement au sein des techniques propres à Ligeti. Lequel s’inspire autant de mécaniques diaboliques, de phénomènes musico-climatiques, d’avant-gardisme aussi bien que de folklore.


  • EMILE PARISIEN - ROBERTO NEGRO - QUATUOR BELA

    EMILE PARISIEN - ROBERTO NEGRO - QUATUOR BELA


    Durée : 1h37
    Langue : Français
    1h37

    Offrir "EMILE PARISIEN - ROBERTO NEGRO - QUATUOR BELA" à un ami

    Paiement 100% sécurisé
    Visionnage en streaming
    Formules d'abonnement
    Compatible tout support

    Produit ajouté au panier

    Mode :

    Expire le :

    loader waiting image
    loader waiting image